Horaires du Soleil
à Is sur Tille

Lever     : 05:42
Coucher : 21:38
Image au hasard


Crécey-sur-Tille - Eglise de nuit
Identification




CP F.SAUVADET Taxe sur l'hôtellerie Imprimer Envoyer
Mercredi, 10 Juillet 2013 20:35

Réaction à la proposition de taxe sur l'hôtellerie

François SAUVADET, Président du Conseil Général de la Côte d'Or et vice-président, du groupe UDI à l’Assemblée Nationale, réagit au rapport présenté aujourd’hui pour le financement des colonies de vacances.

« Un rapport parlementaire propose, pour faire baisser les tarifs des colonies de vacances, d’instaurer une nouvelle taxe exceptionnelle sur l’hôtellerie de luxe.
Cette mesure ne serait pas seulement populiste, elle serait aussi éminemment dangereuse pour la compétitivité et l'attractivité de notre pays. Le secteur du tourisme fait partie des moteurs de notre économie et des principaux pourvoyeurs d’emplois. Comme d’habitude, le choix est donc de s’attaquer à ce qui fonctionne ! Après la hausse de la TVA – passée récemment de 5,5 à 7% et qui atteindra 10% au 1er janvier 2014 ! – ce serait un nouveau coup dur pour ce secteur.

Cette proposition résulte d’une vision idéologique des choses : le luxe – donc les riches – doit être sanctionné ! Mais la gamme des établissements ne change rien au fait qu’il s’agit d’un facteur d’emploi en tout genre – de peu qualifiés à très qualifiés – et de dynamisation des territoires. En étouffant ces entreprises, on risque d’affaiblir l’emploi et la compétitivité de la France.

En tant que Président du Conseil Général de la Côte d'Or, je suis très sensibilisé au sujet des vacances de nos enfants. Le Conseil Général est ainsi à l’initiative, aux côtés des communes et communauté de communes, de camps d’été à destination de jeunes Côte-d’Oriens les moins aisés.

Le sujet des colonies de vacances mérite plus largement une véritable réflexion afin de leur rendre leur attractivité et leur rôle de promotion de la mixité sociale. Toutefois, s’attaquer à l’emploi d’un autre secteur pour financer un déficit structurel, c’est l’inverse de la solution. » François SAUVADET, Président du Conseil Général de la Côte d'Or et vice-président, du groupe UDI à l’Assemblée Nationale, réagit au rapport présenté aujourd’hui pour le financement des colonies de vacances.
« Un rapport parlementaire propose, pour faire baisser les tarifs des colonies de vacances, d’instaurer une nouvelle taxe exceptionnelle sur l’hôtellerie de luxe.

Cette mesure ne serait pas seulement populiste, elle serait aussi éminemment dangereuse pour la compétitivité et l'attractivité de notre pays. Le secteur du tourisme fait partie des moteurs de notre économie et des principaux pourvoyeurs d’emplois. Comme d’habitude, le choix est donc de s’attaquer à ce qui fonctionne ! Après la hausse de la TVA – passée récemment de 5,5 à 7% et qui atteindra 10% au 1er janvier 2014 ! – ce serait un nouveau coup dur pour ce secteur.

Cette proposition résulte d’une vision idéologique des choses : le luxe – donc les riches – doit être sanctionné ! Mais la gamme des établissements ne change rien au fait qu’il s’agit d’un facteur d’emploi en tout genre – de peu qualifiés à très qualifiés – et de dynamisation des territoires. En étouffant ces entreprises, on risque d’affaiblir l’emploi et la compétitivité de la France.

En tant que Président du Conseil Général de la Côte d'Or, je suis très sensibilisé au sujet des vacances de nos enfants. Le Conseil Général est ainsi à l’initiative, aux côtés des communes et communauté de communes, de camps d’été à destination de jeunes Côte-d’Oriens les moins aisés.

Le sujet des colonies de vacances mérite plus largement une véritable réflexion afin de leur rendre leur attractivité et leur rôle de promotion de la mixité sociale. Toutefois, s’attaquer à l’emploi d’un autre secteur pour financer un déficit structurel, c’est l’inverse de la solution. »

 
Meteo sur Is sur Tille

Copyright © 2019 charlesbarriere.fr. Tous droits réservés.
Internet Explorer 8 mini - Affichage 1024 x 768 recommandé