Horaires du Soleil
à Is sur Tille

Lever     : 06:04
Coucher : 21:27
Image au hasard


Til-Châtel - Bibliothèque - Centre Berthelmots
Identification




Revue de presse


CP F.SAUVADET Rapport de la Cour des Comptes Imprimer Envoyer
Mardi, 12 Février 2013 20:30

Rapport de la Cour des Comptes

 En dénonçant des prévisions de croissance « trop favorables » qui font que « l'objectif de déficit effectif de 3% n'a que peu de chances d'être atteint », la Cour des Comptes n’a fait que confirmer ce que chacun savait déjà.
 Comme à son habitude, le Président de la République a alors fait volte-face et a aussitôt affirmé qu'un « ajustement de la prévision de croissance » de 0,8% pour 2013 interviendrait « dans les prochains jours si nécessaire ».
On voit mal en quoi cet « ajustement » résoudra quoi que ce soit au problème que connaît la France. François SAUVADET partage l’analyse de la Cour des Comptes en ce que des efforts de réduction du déficit structurel doivent être réalisés sans tarder et que l’essentiel de ces efforts doit porter sur les dépenses. Il n’est plus possible de poursuivre le matraquage fiscal opéré depuis six mois. Après avoir subi la fracture sociétale que provoque le mariage pour tous, le pays pourrait bien succomber à une fracture fiscale : d’un côté ceux qui ne sont pas soumis à l’impôt ou qui disposent de ressources suffisantes pour s’y soustraire en grande partie ; de l’autre la majorité des Français qui souffrent de la crise et voient leur feuille d’impôt s’alourdir chaque jour.
Aujourd’hui, la France n’a pas besoin « d’ajustements » incessants « si nécessaire », mais de vrai courage politique afin que les réformes nécessaires soient mises en oeuvre

Mise à jour le Dimanche, 17 Février 2013 23:48
 
CP F.SAUVADET Baisse des dotations aux collectivités territoriales Imprimer Envoyer
Vendredi, 08 Février 2013 21:41

Baisse des dotations aux collectivités territoriales : La coupe est pleine !

François SAUVADET, Président du Conseil Général de la Côte d'Or, est profondément inquiet des perspectives de diminution drastique des dotations aux collectivités territoriales que le Gouvernement envisage.

La diminution de 1,5 milliards d’euros dès 2014 – répétée en 2015 – de la Dotation Globale de Fonctionnement signifierait pour le département de Côte-d’Or une diminution de 10 millions d’euros de dotation d’ici à 2015.

Les collectivités territoriales, comme l’Etat, doivent réaliser des efforts de réduction budgétaire. Le Conseil Général de la Côte d'Or l’a déjà réalisé à travers une baisse des dépenses de fonctionnement de 0,5% cette année. Pour autant, cet assèchement de nos ressources est en parfaite contradiction avec la hausse des charges imposées aux collectivités.

   D’ici à 2015, la hausse du RSA impliquera une hausse des dépenses de 3,5 millions d’euros, la hausse de taux de cotisations patronales est estimée à 700 000 euros à notre charge et la réforme des rythmes scolaires demandera un effort de 6 millions. Et la hausse de la TVA aura un impact fort, non évalué à l’heure actuelle ! Le calcul est rapide : 10 millions de d’euros de ressources en moins, 10 millions de dépenses en plus, cela fait un trou de 20 millions dans le
Budget d’ici à 2 ans ! Le Gouvernement fait le choix de déshabiller à la fois Pierre et Paul, les collectivités territoriales et les contribuables.

  Aujourd’hui, la coupe est pleine et, en agissant ainsi, le Gouvernement met en danger les missions qui sont les nôtres, dont la première est la solidarité entre les populations et entre les territoires.

  Dans un climat économique et social dégradé, alors que le choix est fait de fracturer le pays sur des réformes sociétales plutôt que de l’unir dans la lutte contre le chômage, le Gouvernement fragilise encore un peu plus le pays en s’attaquant aux collectivités locales, qui sont souvent le dernier rempart des habitants face à la crise. Ce choix est éminemment dangereux pour notre pays.

Mise à jour le Dimanche, 17 Février 2013 23:44
 
CP F.SAUVADET Gel du point d'indice Imprimer Envoyer
Jeudi, 07 Février 2013 23:05

Gel du point d'indice : les fonctionnaires trompés par le candidat Hollande

 La décision du Gouvernement de geler le point d’indice en 2013 n’est pas une surprise : il n’y aura d’ailleurs aucune augmentation à attendre dans la Fonction publique dans les années à venir ! Il ne s’agit là que de la suite logique de la promesse présidentielle d’embaucher 65 000 agents supplémentaires.
En augmentant les effectifs des ministères de l’Education nationale, de la Justice et de l’Intérieur, François HOLLANDE a sacrifié la rémunération et l’évolution de carrière de la très grande majorité des 5,2 millions de fonctionnaires français.
Les fonctionnaires qui viennent de manifester n’ont visiblement pas été entendus. Ils ont été renvoyés à une énième concertation sur les carrières et les rémunérations : le Gouvernement vient de leur signifier clairement qu’il était urgent de ne rien faire pour leur pouvoir d’achat.
 Comme le disait Marylise LEBRANCHU le 4 juillet 2012 : « Les fonctionnaires doivent s’attendre à un grand moment de rigueur ! » Ils ont tout simplement été trompés par le candidat HOLLANDE.

Mise à jour le Dimanche, 17 Février 2013 23:45
 
Courrier F. SAUVADET aux maires de Côte d'Or Imprimer Envoyer
Mardi, 05 Février 2013 21:22



Vous ne pouvez pas voir ce document ? Téléchargez le ici : Cliquez ici

 
CP F.SAUVADET - Grève dans la Fonction Publique Imprimer Envoyer
Vendredi, 01 Février 2013 21:08



Vous ne pouvez pas voir ce document ? Téléchargez le ici : Cliquez ici

Mise à jour le Mercredi, 06 Février 2013 21:11
 
<< Début < Précédent 11 12 13 14 15 16 17 18 19 Suivant > Fin >>

Page 18 sur 19
Meteo sur Is sur Tille

Copyright © 2019 charlesbarriere.fr. Tous droits réservés.
Internet Explorer 8 mini - Affichage 1024 x 768 recommandé