Horaires du Soleil
à Is sur Tille

Lever     : 06:35
Coucher : 20:40
Image au hasard


Pichanges - Lavoir
Identification




Revue de presse


Rencontre départementale CG21 Imprimer Envoyer
Vendredi, 12 Avril 2013 20:00



Vous ne pouvez pas voir ce document ? Téléchargez le ici : Cliquez ici

 
CP F.SAUVADET Imprimer Envoyer
Mercredi, 10 Avril 2013 20:30

Choc de moralisation de François Hollande : Des mesures précipitées

 François HOLLANDE vient d’annoncer un ensemble de mesures visant à créer le « choc de moralisation » qu’il appelle de ses voeux.
Je m’étonne tout d’abord de la multiplication des « chocs » de la part d’un Président qui désirait apaiser le pays. Pourtant, le seul choc dont le pays ait réellement besoin, le choc de croissance, celui-ci semble repoussé, oublié.

Je m’étonne de la réaction précipitée du Président. Cette urgence conduit à des approximations. L’inéligibilité prononcée à l’égard d’un élu fraudeur ne serait plus que « temporaire, voire définitive ». Ce qui s’apparente à un recul qui risque d’alimenter encore la défiance des Français.
Je m’étonne que le Président présente comme une innovation la lutte contre les paradis fiscaux engagée par Nicolas Sarkozy dès le début de son mandat.
Je m’étonne enfin que le Président de la République imagine que la publication du patrimoine des élus de la République soit la solution à la crise politique que nous traversons. Jeter en pâture la vie privée des élus et de leurs familles, c’est prendre un risque qui ne réglera pas le problème de fond : celui du contrôle et des sanctions. Elle constitue probablement la pire des solutions.
Le fond de la question posée, c’est de savoir comment l’Etat a pu ignorer qu’un élu, Ministre du Budget, détenait un compte en Suisse ouvert il y a plus de 20 ans. Et cette question n’a toujours pas de réponse aujourd’hui. C’est tout l’enjeu de la commission d’enquête parlementaire que nous avons demandée avec le groupe UDI à l’Assemblée nationale.

 
CP F.SAUVADET Imprimer Envoyer
Mercredi, 10 Avril 2013 20:30

Choc de moralisation de François Hollande : Des mesures précipitées

 François HOLLANDE vient d’annoncer un ensemble de mesures visant à créer le « choc de moralisation » qu’il appelle de ses voeux.
Je m’étonne tout d’abord de la multiplication des « chocs » de la part d’un Président qui désirait apaiser le pays. Pourtant, le seul choc dont le pays ait réellement besoin, le choc de croissance, celui-ci semble repoussé, oublié.

Je m’étonne de la réaction précipitée du Président. Cette urgence conduit à des approximations. L’inéligibilité prononcée à l’égard d’un élu fraudeur ne serait plus que « temporaire, voire définitive ». Ce qui s’apparente à un recul qui risque d’alimenter encore la défiance des Français.
Je m’étonne que le Président présente comme une innovation la lutte contre les paradis fiscaux engagée par Nicolas Sarkozy dès le début de son mandat.
Je m’étonne enfin que le Président de la République imagine que la publication du patrimoine des élus de la République soit la solution à la crise politique que nous traversons. Jeter en pâture la vie privée des élus et de leurs familles, c’est prendre un risque qui ne réglera pas le problème de fond : celui du contrôle et des sanctions. Elle constitue probablement la pire des solutions.
Le fond de la question posée, c’est de savoir comment l’Etat a pu ignorer qu’un élu, Ministre du Budget, détenait un compte en Suisse ouvert il y a plus de 20 ans. Et cette question n’a toujours pas de réponse aujourd’hui. C’est tout l’enjeu de la commission d’enquête parlementaire que nous avons demandée avec le groupe UDI à l’Assemblée nationale.

 
CP A.HOUPERT Le mariage pour tous au Sénat Imprimer Envoyer
Mercredi, 10 Avril 2013 20:01

Surprise : le mariage pour tous au Sénat,  une valise à double fonds.

Chaotique, émaillée de nombreux scrutins publics qui jouent la montre, la discussion au Sénat s’apparente à une parodie de débat.
D’un côté le Gouvernement, confiant dans l’esprit moutonnier de ses troupes, persiste à ne pas répondre aux questions de fond de l’opposition. Pourtant, lui qui se fait le chantre de la nouvelle transparence financière pour mieux combattre le mensonge fiscal,  que n’accepte-t-il donc la transparence des débats en démocratie ?  
La question de la PMA , la procréation médicale assistée, est renvoyée à un autre texte, mais chacun se souvient bien de l’engagement de Madame BELKACEM, son porte-parole, en faveur de la procréation médicale assistée, jamais démentie par le Gouvernement. Il n’y a pas l’ombre d’un doute : elle sera autorisée, de même que la gestation pour autrui.

Et puis, pour couronner le tout, les formules saisissantes du Président du groupe socialiste, à l’adresse de l’opposition : « si vous n’étiez pas là, cela irait plus vite … », « je vous invite à travailler dans le calme et la rapidité » , qui , après coup, reçoivent l’aval du garde des Sceaux, pour qui « l’ironie est l’élégance de l’exaspération » … Curieuse conception de la démocratie en réalité, qui de Paris à Dijon, menace nos valeurs et notre libre-arbitre, hérités du siècle des Lumières. Ici et là, l’opacité est la règle pour rejeter toute contradiction, toute critique, toute proposition.

Pourtant, même si l’issue de ce texte s’annonce sans surprise, il nous faut mener le débat aussi loin que possible, pour mettre à jour ce qu’il est en réalité : une valise à double fonds. 

Alain HOUPERT
Sénateur de la Côte d’Or

Mise à jour le Mercredi, 24 Avril 2013 20:48
 
CP F.SAUVADET Politique de la chaise vide Imprimer Envoyer
Vendredi, 29 Mars 2013 18:23

Politique de la chaise vide, un déni démocratie !

 François SAUVADET s’indigne de l’attitude des membres du groupe de gauche lors de la session du Conseil Général de la Côte d'Or du 29 mars 2013.
L’ensemble des membres de l’opposition a en effet choisi de quitter la session du Conseil Général avant la fin des débats, sans participer aux débats sur les deux derniers voeux du Conseil Général. Ces voeux exprimaient la désapprobation du Conseil Général à l’égard de la réforme des rythmes scolaires, ainsi que la charge insupportable que constituait la baisse continue des dotations de l’Etat. Ces voeux ont donc été adoptés à l’unanimité dans une salle des séances à moitié vide.
Cette attitude est choquante !
Je veille toujours à ce que l’opposition soit écoutée lors des débats qui se déroulent au sein du Conseil Général de la Côte d'Or. Les discussions sont vives, diverses, toujours ouvertes.
Pourtant, encore une fois, les membres de l’opposition ont préféré refuser tout débat sur les sujets qui préoccupent nos compatriotes et sur lesquels ils ne souhaitaient pas assumer leur position. Ils ont donc quitté la session avant que celle-ci s’achève, empêchant tout dialogue républicain.
Je le redis, cela ne rend pas service à la démocratie !

Mise à jour le Mercredi, 24 Avril 2013 20:31
 
<< Début < Précédent 11 12 13 14 15 16 17 18 19 Suivant > Fin >>

Page 14 sur 19
Meteo sur Is sur Tille

Copyright © 2019 charlesbarriere.fr. Tous droits réservés.
Internet Explorer 8 mini - Affichage 1024 x 768 recommandé