Horaires du Soleil
à Is sur Tille

Lever     : 06:35
Coucher : 20:40
Image au hasard


Echevannes - 2
Identification




CP F.SAUVADET Jeudi noir pour les territoires Imprimer Envoyer
Jeudi, 16 Mai 2013 18:39

Décision du Conseil Constitutionnel approuvant la réforme des élections locales : Un jeudi noir pour les territoires

 François SAUVADET, ancien Ministre de la Fonction Publique, vice-président du groupe UDI à l’Assemblée et Président du Conseil Général de la Côte d'Or, réagit à la décision du Conseil Constitutionnel relative à la loi portant réforme des élections locales.

 « Le Conseil Constitutionnel vient de valider pour l’essentiel le plus grand tripatouillage électoral de la Ve République : division par deux et redécoupage généralisé de tous les cantons de France qui donnera la clef des départements aux villes, institution d’un binôme homme-femme unique au monde qui provoquera le désordre territorial dans ces nouveaux cantons, report des élections départementales et régionales pour éviter une déroute annoncée, modification des modes de scrutins des élections municipales… la liste est longue !

 Seul le tripatouillage le plus flagrant a été censuré, celui qui prévoyait de retirer des sièges aux arrondissements de Paris détenus par la droite et le centre pour les donner aux arrondissements détenus par la gauche !

 Le Conseil Constitutionnel a même supprimé les verrous que nous avions mis en place pour prendre en compte la spécificité de nos territoires lors du redécoupage qui s’annonce. Ce choix du juge constitutionnel va porter un coup fatal à la représentation des territoires ruraux dont la mort était déjà en germe dans le texte du Gouvernement : les critères de la répartition de la population sur le territoire départemental, de l'aménagement du territoire et du nombre de communes par canton ont été purement et simplement supprimés. Le Gouvernement a désormais les mains libres pour opérer un gigantesque charcutage électoral dans nos territoires à des seules fins partisanes !

 Avec la réforme de la Décentralisation qui relègue les solidarités territoriales au dernier rang, ce texte qui n’aura été voté que par le groupe socialiste de l’Assemblée nationale va sacrifier l’aménagement du territoire sur l’autel des intérêts électoralistes.

 Dans la « République irréprochable » que le Président Hollande appelait de ses voeux, il n’est plus possible qu’un seul parti modifie ainsi les modes de scrutin des élections qui structurent notre démocratie. J’ai déposé une proposition de loi en ce sens à l’Assemblée nationale.

 Je reste convaincu que les électeurs, lorsqu’ils auront réalisé l’ampleur de la supercherie, enverront un signal clair aux élus socialistes. Car le Gouvernement a oublié une chose : il aura beau supprimer tous les cantons ruraux de France, il ne fera jamais taire leurs électeurs. »

 
Meteo sur Is sur Tille

Copyright © 2019 charlesbarriere.fr. Tous droits réservés.
Internet Explorer 8 mini - Affichage 1024 x 768 recommandé