Horaires du Soleil
à Is sur Tille

Lever     : 06:35
Coucher : 20:40
Image au hasard


Chaignay - Pigeonnier
Identification




CP F.SAUVADET Réforme des modes de scrutins départementaux Imprimer Envoyer
Mercredi, 13 Mars 2013 20:40

Réforme des modes de scrutins départementaux : Le Gouvernement doit renoncer !

François SAUVADET, député, vice-président du groupe UDI à l’Assemblée Nationale et président du Conseil Général de la Côte-d’Or, appelle solennellement le Gouvernement à renoncer à sa réforme du mode de scrutin des conseillers départementaux en tirant toutes les conséquences du vote intervenu ce matin en Commission des Lois du Sénat s’opposant à nouveau à la création du binôme homme-femme pour les élections cantonales :

« Le Parti Socialiste ne peut pas imposer une telle révolution électorale contre l’avis de toutes les autres formations politiques du Pays et contre l’avis du Sénat qui représente les collectivités territoriales et qui a déjà repoussé la loi une première fois !
Cette réforme est absolument inacceptable car elle va se traduire par la mort politique des territoires ruraux, chacun le sait bien.
Ce qui l’est tout autant, c’est que le Gouvernement est en train de se livrer, en catimini, au plus grand tripatouillage électoral de la Vème République.

A moins d’un an des élections, contre tout usage, le Gouvernement va repousser à 2015 les élections départementales et régionales. Il va modifier le mode de scrutin des municipales avec des scrutins de liste dès 1000 habitants. Il va changer le mode de scrutin des sénatoriales dès l’année prochaine en donnant une prime aux grandes agglomérations. Il s’apprête à supprimer la moitié des cantons de France et à organiser le plus grand charcutage électoral jamais engagé depuis deux siècles avec le redécoupage de l’ensemble des cantons existants.
Et on annonce pour demain, le redécoupage des circonscriptions législatives avec l’instauration d’une dose de proportionnelle.
C’est tout simplement du jamais vu dans l’histoire de la Vème République !

La République irréprochable que le candidat HOLLANDE appelait de ses voeux accouche d’une République socialiste. Il n’est pas acceptable qu’une seule formation politique puisse modifier à elle seule les règles électorales à quelques mois des échéances.
Je prendrai avec le groupe UDI dans les prochains jours, une initiative visant à ce qu’à l’avenir, un seul parti ne puisse plus, au nom du fait majoritaire, imposer au Pays une réforme des modes de scrutins contre l’avis de toutes les autres formations politiques. J’inviterai toutes les forces politiques du pays à nous rejoindre dans ce combat.
J’en appelle désormais au Président de la République pour qu’il tienne compte du vote du Sénat, de la position de chaque formation politique, et que s’ouvre un vrai débat démocratique sur des réformes qui engagent l’expression même de la démocratie. »

 
Meteo sur Is sur Tille

Copyright © 2019 charlesbarriere.fr. Tous droits réservés.
Internet Explorer 8 mini - Affichage 1024 x 768 recommandé